COMMUNIQUÉ

Sur l’enseignement religieux dans les écoles du Québec


Le gouvernement du Québec devrait protéger le droit à l’enseignement religieux dans les écoles publiques du Québec. Le Rassemblement des Chrétiens du Moyen-Orient (RCMO) à Montréal tient à appuyer la position des évêques du Québec partagée par plus de 80% des parents et demande au gouvernement de reconduire les clauses juridiques qui permettent de maintenir le droit d’enseigner la religion chrétienne dans nos écoles publiques.

Regardons la réalité d’en face. Il n’y a pas de neutralité idéologique en matière d’enseignement religieux aux jeunes. Abandonner cet enseignement au nom de l’ouverture et la tolérance équivaudrait à renier sa propre culture et laisser le terrain vacant à l’érosion de cette culture soit par les autres religions ou par des sectes souvent porteuses de désespoir, qui attirent les jeunes en quête de spiritualité, alors que le terreau chrétien du Québec a toujours était soucieux de transmettre des valeurs qui donnent un sens à la vie.

Nous demandons au gouvernement d’agir fidèlement à l’histoire et l’héritage du Québec qui reposent sans contredit sur la tradition chrétienne et qui fait partie intégrante de la mémoire collective de son peuple et de tout chrétien qui a élu domicile sur cette terre d'accueil. Cette même culture chrétienne et tolérante a permis au Québec d'ouvrir grands, ses bras, pour accueillir d'autres cultures et d'autres religions qui ont réussi à s'épanouir et rayonner à leur tour dans la société.

Un enseignement religieux chrétien et tolérant dans une société pluraliste est une richesse dont ne doivent pas se priver l'école et la société québécoise. Cette façon de voir les choses rejoint d'ailleurs le souhait d'un grand nombre d'immigrants dont la majorité est chrétienne. Un tel programme aide les nouveaux arrivants à faire le lien avec leur passé, comprendre l'histoire et l'identité québécoise et approfondir son propre cheminement spirituel.

Le Rassemblement des Chrétiens du Moyen-Orient croit que l'enjeu est capital sur le plan personnel comme sur le plan collectif. Il s'agit d'aider des jeunes à accueillir des valeurs qui leur permettent de donner un sens à leur vie et d'être des adultes responsables et respectueux de leurs concitoyens. Il s'agit d'assurer une continuité avec cette composante majeure de la culture québécoise qu'est la tradition chrétienne.

AYONS DU COURAGE POUR PRÉSERVER LES VALEURS MORALES ET LE SENS DE LA VIE.


RCMO, décembre 2004